• Accueil
  • > Archives pour février 2004

Archive mensuelle de février 2004

Mésentente européenne – le désaccord fondateur

L’Europe doit-elle se fonder sur une mésentente? La présence de la référence religieuse dans la future Constitution européenne fait des vagues. Pour l’auteur, ce “désaccord fondateur’) pourrait pourtant servir de ciment à la “nouvelle Europe”. Il propose la recherche d’un «consensus par confrontation» ou chacun abandonne l’objectif d’imposer son point de vue à l’autre.

La préparation de la future Constitution de l’Union européenne a relancé le débat entre partisans et adversaires de la relégation du fait religieux dans la sphère privée. Deux champs de bataille se sont ouverts : le préambule de la Constitution et L’article 51 (anciennement 37) qui permettra de régler les relations entre les institutions et les organisations religieuses ou philosophiques.

La question de La référence è Dieu ou à L’héritage chrétien a soulevé des débats aussi passionnés qu’intéressants. Alors que les textes fondateurs de la construction européenne ont toujours souligné la volonté d’intégrer La diversité culturelle, l’introduction dans le projet de Constitution d’une référence explicite à Dieu a été ressentie par certains, et bien évidemment par les athées, comme une volonté de les exclure ou de leur imposer la référence à une transcendance dans laquelle ils ne se reconnaissent pas. La référence à l’héritage chrétien ou judéo-chrétien paru, elle, faire des apports des autres traditions, antiques, celtes ou musulmanes.

Un débat polarisé

Dans le domaine plus terre-à-terre des contacts organisés entre les institutions européennes et les lobbies, l’article 51 a soulevé d’autres passions. Dans la mesure où l’article 46 de la future Constitution organisera le dialogue avec la société civile, était- il nécessaire, par le biais de l’article 51, de donner un statut apparemment privilégié aux Eglises et autres organisations religieuses? Même si, dans un souci d’équilibre, les organisations non confessionnelles sont également mentionnées, les défenseurs de la laïcité se sont indignés dace traitement différencié, injustifié à leurs yeux. Les défenseurs de l’article 51 argumentent que les Églises ont une place à part dans la société civile et que ceci justifie pleinement un article différent. Les opposants soulignent que la vraie justification de l’article se trouve dans l’incapacité de certaines Églises, et en particulier l’Église catholique, de rencontrer les critères de transparence et d’indépendance que la Commission européenne compte fixer pour ces dialogues.

Lire la suite de ‘Mésentente européenne – le désaccord fondateur’




Moi, mes idées, mon chemin |
Romeentic.com |
Bingo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | THEDING ENSEMBLE
| amdh meknes
| FUC