• Accueil
  • > Archives pour décembre 1998

Archive mensuelle de décembre 1998

Religion et culture


Je me suis assez longuement interrogé sur la manière dont j’approcherais ma contribution à cette journée. La problématique est en effet souvent évoquée mais les angles d’attaque sont très variés et n’étant, tous comptes faits, spécialiste d’aucun domaine précis, ma liberté était assez grande et donc mon incertitude devant le choix à faire aussi. 
Une récente conversation avec un ami historien et philosophe m’a donné le petit déclic qui me manquait. Je partirai donc, comme lui d’une distinction entre l’ethnos (έθνός) et le laos (λάος). Universaliste, l’humanisme a choisi le laos, qui est tout le peuple femmes, esclaves et barbares compris plutôt que l’ethnos, le peuple dans son acception étroite, rejetant ceux qui n’en font pas partie pour cause de sexe, de langue, de couleur. Mais, on le sait, l’universalisme n’est pas sans poser son lot de problèmes et j’accepte donc que cette approche soit critiquée. Partant de la constatation que les juifs ont toujours considéré le judaïsme comme une religion particulariste et nationale, le professeur Avi Ravitzky, développait l’analyse suivante «Demandons-nous à nouveau si cette idée ouvre la voie à la tolérance ou à l’intolérance. Je répondrai à l’une et à l’autre. D’une part, ce qui est crucial à mon avis, le particularisme permet le pluralisme. Si votre foi, votre idéologie laïque ou religieuse est universelle, le danger d’une position exclusive et totalitaire est très proche, car si vous prétendez que votre religion ou votre idéologie doit être acceptée immédiatement par tout un chacun, cela risque de fermer la porte à toute autre option légitime. Ici paradoxalement, le dénominateur commun humain est si large qu’il n ‘existe pas de place pour l’autre. Je vous considère comme un miroir. Vous ne le savez pas encore, mais vous comprendrez un jour que vous n ‘avez pas d’autre choix que de devenir chrétien, musulman ou membre d’une autre religion universelle.»[1] L’analyse est intéressante et pour l’humaniste, interpellante à double titre. Notre mouvement est héritier des Lumières. A ce titre, il s’inspire souvent du modèle laïque français dont les formes les plus pures sont franchement universalistes. L’autre courant qui influence notre mouvement est d’inspiration anglo-saxonne et s’inscrit dans une tradition fortement influencée par le pluralisme néerlandais. Nous sommes donc familiarisés avec les débats portant sur le respect strict du modèle laïque français ou sur la manière d’assurer un vrai pluralisme. Mes amis laïques français les plus radicaux me font souvent le reproche de ne pas partager leur enthousiasme pour des idées qu’ils défendent avec, je le reconnais, une grande conviction. Il y a longtemps en fait que j’ai cessé de croire que la religion puisse être, seulement et obligatoirement, une affaire privée, et qu’elle doive – ou même qu’elle puisse – être exclue du champ social. Les religions sont dans le monde parce qu’elles sont du monde, il s’agit de l’admettre et de partir de là. Il s’agit aussi de constater et d’admettre qu’il existe d’autres clés d’interprétation du monde que celles que donnent les religions et qu’une spiritualité laïque est possible. 

Lire la suite de ‘Religion et culture’




Moi, mes idées, mon chemin |
Romeentic.com |
Bingo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | THEDING ENSEMBLE
| amdh meknes
| FUC